egypt
AR
belarus
BE
bulgaria
BG
bangladesh
BN
bosnia
BS
spain
CA
czech_republic
CS
germany
DE
greece
EL
usa
EM
great_britain
EN
esperanto
EO
spain
ES
estonia
ET
iran
FA
finnland
FI
france
FR
israel
HE
croatia
HR
hungary
HU
indonesia
ID
italy
IT
japan
JA
georgia
KA
india
KN
south_korea
KO
lithuania
LT
latvia
LV
india
MR
netherlands
NL
norway
NN
india
PA
poland
PL
portugal
PT
brazil
PX
romania
RO
russia
RU
slovakia
SK
serbia
SR
sweden
SV
ukraine
UK
vietnam
VI
china
ZH

Comment le cerveau apprend de nouveaux mots

Lorsque nous apprenons du vocabulaire, notre cerveau stocke des nouveaux contenus. Mais l'apprentissage ne fonctionne que par la répétition permanente. La bonne mémorisation des mots par le cerveau dépend de plusieurs facteurs. Mais le plus important, c'est de répéter le vocabulaire régulièrement. Seuls les mots que nous lisons ou écrivons souvent sont mémorisés. On pourrait dire que ces mots sont archivés comme une image. Ce principe de l'apprentissage existe aussi chez les singes. Ceux-ci peuvent apprendre à "lire" des mots s'ils les voient à une fréquence suffisante. Bien qu'ils ne comprennent pas les mots, ils les reconnaissent à leur forme. Pour parler une langue couramment, nous avons besoin de beaucoup de mots. Pour cela, le vocabulaire doit être bien organisé. Car notre mémoire fonctionne comme des archives. Pour trouver un mot rapidement, elle doit savoir où elle doit chercher. C'est pourquoi il est préférable d'apprendre les mots dans un contexte précis. Ainsi, notre cerveau peut ouvrir à chaque fois le bon classeur. Mais nous pouvons à nouveau oublier ce que nous avions bien appris. Le savoir passe alors de la mémoire active à la mémoire passive. En oubliant, nous nous libérons du savoir dont nous n'avons pas besoin. Ainsi, notre cerveau fait de la place pour des choses nouvelles et plus importantes. C'est pourquoi il est important d'activer notre savoir régulièrement. Mais ce qui se trouve dans la mémoire passive n'est pas perdu pour toujours. Lorsque que nous voyons un mot de vocabulaire oublié, nous nous en souvenons à nouveau. Ce qu'on a déjà appris une fois, on l'apprend plus vite la deuxième fois. Si on veut élargir son vocabulaire, on devrait aussi élargir ses activités de loisirs. Car chacun de nous a ses propres centres d'intérêt. C'est pourquoi nous avons presque toujours les mêmes occupations. Mais une langue comporte beaucoup de champs lexicaux différents. Ceux qui s'intéressent à la politique devraient aussi lire des journaux sportifs !

text before next text

© Copyright Goethe Verlag GmbH 2015. All rights reserved.