egypt
AR
belarus
BE
bulgaria
BG
bangladesh
BN
bosnia
BS
spain
CA
czech_republic
CS
germany
DE
greece
EL
usa
EM
great_britain
EN
esperanto
EO
spain
ES
estonia
ET
iran
FA
finnland
FI
france
FR
israel
HE
croatia
HR
hungary
HU
indonesia
ID
italy
IT
japan
JA
georgia
KA
india
KN
south_korea
KO
lithuania
LT
latvia
LV
india
MR
netherlands
NL
norway
NN
india
PA
poland
PL
portugal
PT
brazil
PX
romania
RO
russia
RU
slovakia
SK
serbia
SR
sweden
SV
ukraine
UK
vietnam
VI
china
ZH

La mutation génétique rend la parole possible

De toutes les créatures du monde, seul l'homme peut parler. Cela le différencie des animaux et des plantes. Bien sûr, les animaux et les plantes communiquent entre elles. Cependant ils ne maîtrisent pas une langue complexe à syllabes. Mais pourquoi l'homme peut-il parler ? Pour pouvoir parler, des caractéristiques organiques précises sont nécessaires. Ces caractéristiques corporelles ne se trouvent que chez l'homme. Mais le fait qu'il ait développé ces caractéristiques ne va pas de soi. Dans l'histoire de l'évolution, rien ne se passe sans raison. Un jour, l'homme a commencé à parler. On ne sait pas exactement à quel moment. Mais il a dû se passer quelque chose qui a donné le langage à l'homme. Les chercheurs pensent que c'est une mutation génétique qui est responsable. Les anthropologues ont comparé le patrimoine génétique de différents êtres vivant On sait qu'un gène particulier a une influence sur le langage. Les personnes chez qui ce gène est défectueux ont des problèmes avec le langage. Elles ne peuvent s'exprimer correctement et comprennent moins bien les mots. Ce gène a été étudié chez l'homme, le singe et la souris. Chez l'homme et le chimpanzé, il est très proche. On ne peut distinguer que deux petites différences. Mais ces différences sont perceptibles dans le cerveau. Elles influent, avec d'autres gènes, sur certaines activités cérébrales. C'est ce qui fait que l'homme peut parler et pas le singe. Mais le mystère du langage humain n'est pas encore résolu. Car la mutation génétique ne suffit pas à elle seule pour rendre le langage possible. Les chercheurs ont implanté la variante génétique humaine dans des souris. Cela ne leur a pas permis de parler… Mais leur couinement sonnait différemment !

text before next text

© Copyright Goethe Verlag GmbH 2015. All rights reserved.