egypt
AR
belarus
BE
bulgaria
BG
bangladesh
BN
bosnia
BS
spain
CA
czech_republic
CS
germany
DE
greece
EL
usa
EM
great_britain
EN
esperanto
EO
spain
ES
estonia
ET
iran
FA
finnland
FI
france
FR
israel
HE
croatia
HR
hungary
HU
indonesia
ID
italy
IT
japan
JA
georgia
KA
india
KN
south_korea
KO
lithuania
LT
latvia
LV
india
MR
netherlands
NL
norway
NN
india
PA
poland
PL
portugal
PT
brazil
PX
romania
RO
russia
RU
slovakia
SK
serbia
SR
sweden
SV
ukraine
UK
vietnam
VI
china
ZH

La langue maternelle reste toujours la langue la plus importante

Notre langue maternelle est la première langue que nous apprenons. Cela se passe inconsciemment, nous ne nous en rendons donc pas compte. La plupart des gens n'ont qu'une langue maternelle. Toutes les autres langues sont apprises en tant que langues étrangères. Il existe bien sûr aussi des personnes qui grandissent avec plusieurs langues. Mais en général, ils ne parlent pas toutes ces langues aussi bien les unes que les autres. Souvent, ces langues sont aussi utilisées différemment. Par exemple, une langue est parlée au travail. L'autre est utilisée à la maison. Notre capacité à bien parler une langue dépend de plusieurs facteurs. Lorsque nous l'apprenons enfant, nous l'apprenons le plus souvent très bien. C'est dans ces années de la vie que notre zone du langage est la plus efficace. La fréquence à laquelle nous parlons une langue est également importante. Plus nous l'utilisons souvent, mieux nous la parlons. Mais les chercheurs pensent que l'on ne parle jamais deux langues aussi bien l'une que l'autre. Une des deux langues reste toujours la plus importante. Des expériences semblent confirmer ces hypothèses. Différentes personnes ont été testées pour une étude. Une partie des personnes tests parlait deux langues couramment. Il s'agissait du chinois comme langue maternelle et de l'anglais. L'autre moitié des personnes tests ne parlaient qu'anglais comme langue maternelle. Les personnes tests devaient effectuer des exercices simples en anglais. Pendant ce temps, l'activité de leurs cerveaux était mesurée. Et on observa des différences entre les cerveaux des personnes tests. Chez les plurilingues, une zone du cerveau était particulièrement active. Les monolingues en revanche ne présentaient aucune activité dans cette région. Les deux groupes effectuèrent les exercices aussi rapidement et aussi bien. Malgré tout, les Chinois traduisaient encore tout dans leur langue maternelle…

text before next text

© Copyright Goethe Verlag GmbH 2015. All rights reserved.