egypt
AR
belarus
BE
bulgaria
BG
bangladesh
BN
bosnia
BS
spain
CA
czech_republic
CS
germany
DE
greece
EL
usa
EM
great_britain
EN
esperanto
EO
spain
ES
estonia
ET
iran
FA
finnland
FI
france
FR
israel
HE
croatia
HR
hungary
HU
indonesia
ID
italy
IT
japan
JA
georgia
KA
india
KN
south_korea
KO
lithuania
LT
latvia
LV
india
MR
netherlands
NL
norway
NN
india
PA
poland
PL
portugal
PT
brazil
PX
romania
RO
russia
RU
slovakia
SK
serbia
SR
sweden
SV
ukraine
UK
vietnam
VI
china
ZH

Apprentissage et émotion

Lorsque nous arrivons à nous entretenir dans une langue étrangère, cela nous fait plaisir. Nous sommes fiers de nous-mêmes et de nos progrès. Mais lorsque nous échouons, alors nous sommes frustrés ou déçus. Différents sentiments sont donc liés à l'apprentissage. Mais de nouvelles études sont arrivées à d'autres conclusions intéressantes. Elles montrent que les sentiments jouent un rôle dès l'apprentissage. Car nos émotions influent sur la réussite de l'apprentissage. Pour notre cerveau, l'apprentissage est toujours un devoir à accomplir. Et notre cerveau veut remplir ce devoir. Sa réussite dépend de nos sentiments. Si nous croyons que nous pouvons résoudre le problème, alors nous avons confiance en nous. Cette stabilité émotionnelle nous aide lors de l'apprentissage. La pensée positive stimule nos capacités intellectuelles. En revanche, l'apprentissage sous le stress fonctionne nettement moins bien. Les doutes ou les soucis empêchent les bonnes performances. Nous apprenons particulièrement mal lorsque nous avons peur. Dans ce cas notre cerveau ne peut pas mémoriser de nouveaux contenus correctement. C'est pourquoi il est important d'être toujours motivé lors de l'apprentissage. Les sentiments influent donc sur l'apprentissage. Mais l'apprentissage influe aussi sur nos sentiments ! Les structures du cerveau qui traitent les faits traitent aussi les sentiments. Ainsi l'apprentissage peut rendre heureux, et celui qui est heureux apprend mieux. Bien sûr, l'apprentissage n'est pas toujours plaisant, cela peut aussi être laborieux. Il faut par conséquence toujours se fixer des objectifs modestes. Ainsi nous ne submergeons pas notre cerveau. Et nous garantissons la concrétisation de nos attentes. Notre réussite est alors une récompense qui nous motive à nouveau. Conclusion : apprenez et souriez !

text before next text

© Copyright Goethe Verlag GmbH 2015. All rights reserved.