belarus
BE
bulgaria
BG
bangladesh
BN
bosnia
BS
spain
CA
czech_republic
CS
germany
DE
greece
EL
usa
EM
great_britain
EN
esperanto
EO
spain
ES
estonia
ET
iran
FA
finnland
FI
france
FR
israel
HE
croatia
HR
hungary
HU
indonesia
ID
italy
IT
japan
JA
georgia
KA
india
KN
south_korea
KO
lithuania
LT
latvia
LV
india
MR
netherlands
NL
india
PA
poland
PL
portugal
PT
brazil
PX
romania
RO
russia
RU
slovakia
SK
serbia
SR
sweden
SV
ukraine
UK
vietnam
VI
china
ZH

Les langues étrangères contre Alzheimer

Quiconque souhaite garder la forme intellectuelle devrait apprendre les langues étrangères. Les connaissances linguistiques peuvent protéger de la démence. C'est ce qu'ont démontré plusieurs études scientifiques. L'âge des apprenants ne joue aucun rôle. L'important est d'entraîner régulièrement le cerveau. L'apprentissage du vocabulaire active différentes zones du cerveau. Ces régions dirigent d'importants processus cognitifs. C'est pourquoi les personnes multilingues sont plus attentives. Elles disposent également de meilleures capacités de concentration. Mais le multilinguisme a encore d'autres avantages. Les personnes multilingues savent mieux prendre des décisions. Elles accèdent plus vite à une prise de décision. Cela est dû au fait que leur cerveau a appris à opérer des choix. Il connaît toujours au moins deux termes pour une chose. Chacun de ces termes représente une option possible. Les personnes multilingues doivent donc prendre des décisions en permanence. Leur cerveau est habitué à choisir parmi plusieurs possibilités. Et cet entraînement ne stimule pas seulement la zone du langage. De nombreuses zones du cerveau profitent du multilinguisme. Les connaissances linguistiques signifient aussi un meilleur contrôle cognitif. On ne peut bien sûr empêcher la démence par les seules connaissances linguistiques. Mais la maladie progresse plus lentement chez les personnes multilingues. Et il semble que leur cerveau parvienne à mieux compenser les conséquences de la maladie. Les symptômes de la démence se manifestent plus faiblement chez les apprenants. Ils sont moins perturbés et ont moins de troubles de la mémoire. L'apprentissage des langues profitent donc autant aux jeunes qu'aux personnes âgées. Et de plus, chaque nouvelle langue s'apprend plus facilement que la précédente. Ce n'est donc pas aux médicaments que nous devrions recourir, mais au dictionnaire !

next text

© Copyright Goethe Verlag GmbH 2014. All rights reserved.